vendredi 4 novembre 2016

3 novembre 2016 : Larnod - Fontain

Distance : 18 km - Dénivelé : 500 m 




L'indice IBP d'effort est de 63, (suivant l'échelle de la FFRP) un score compris entre 51 et 75 correspond au niveau 3 qualifié de "PEU DIFFICILE". La randonnée pédestre nécessite un certain engagement physique qui reste toutefois mesuré. Ce niveau correspond à des randonnées pédestres modérées.

En cliquant sur “Trace et Fichier .gpx” vous accédez à la rando via le site “Visugpx”.
Le fichier “.gpx” est téléchargeable depuis ce site.

Trace et fichier GPX





Panorama du Rocher de Valmy le matin

Avanne

La Roche Trouée

La Roche Trouée

La Roche Trouée

Bois Martelin

Arguel

Sur la crête rocheuse dominant le village, une imposante forteresse fut édifiée au XIe siècle. Aujourd'hui il n'en reste plus grand chose. En 1827, ne subsistait encore qu'un caveau voûté, des vestiges de murailles et des traces de fossés de l'enceinte. Il demeure toutefois quelques ruines rectangulaires mais qui s'avèrent bien incapables de témoigner de la fierté de la forteresse d'antan.

Elle a commencé à être démantelée après la première occupation française de la Franche-Comté, en 1668, sur les recommandations du prince de Condé à Louis XIV.

Ruines Château d'Arguel
Ruines Château d'Arguel
Arguel depuis les ruines du Château

Chapelle d'Arguel

Lavoir d'Arguel


Vue sur Arguel, Beure ... depuis Fontain


Fontain

Vue sur Arguel depuis Fontain

Pugey

Le Fort de Pugey

Sur le site fortifié de Pugey se trouvent diverses constructions militaires (un ouvrage enterré pour 176 hommes, un magasin à poudre en caverne de 1889, un chemin stratégique les joignant, un dispositif de récupération des eaux de pluie et sa citerne construits en 1891). Des bornes marquent la limite du terrain militaire. L’ensemble est situé sur la crête dominant le village, celle-ci culminant à 494m. Il a été construit dans les années 1890 – 1892, pour prolonger au sud, le camp retranché de Besançon, et interdire l’arrivée de l’ennemi par l’ancienne route d’Ornans, et l’extrémité du plateau. L’ouvrage est propriété de la commune de Pugey sauf le magasin à poudre qui est situé sur celle de Larnod.

Toutes les parties de l’ouvrage au contact de l’extérieur sont réalisées en béton atteignant par endroits 2,50 m d’épaisseur. C’est la première fois que ce matériau était utilisé sur les fortifications à Besançon. Epargné par les combats, ce fort a servi un temps de lieu d’entraînement au groupe de résistance Guy Mocquet qui y fit des essais d’explosif avec des obus de 75 mm récupérés aux forts de Fontain et de Planoise.


Fort de Pugey

Panorama du Rocher de Valmy au soleil couchant