dimanche 24 avril 2016

28 avril 2016 : Gevingey - St Laurent-la-Roche

Distance : 22 km - Dénivelé : 600 m


Départ : Parking du cimetière de Gevingey (39570)

L'indice IBP d'effort est de 76, (suivant l'échelle de la FFRP) un score compris entre 76 et 100 correspond au niveau 4 qualifié de "ASSEZ DIFFICILE". La randonnée pédestre présente des difficultés et nécessite un engagement physique certain. Ce niveau correspond à des randonnées pédestres plus soutenues.

En cliquant sur “Trace et Fichier .gpx” vous accédez à la rando via le site “Visugpx”.
Le fichier “.gpx” est téléchargeable depuis ce site.

Trace et fichier GPX



Château de Gevingey


              Château construit en 1657 pour Marc de Montaigu, baron de Boutavant (date sur le portail du pavillon d'entrée), le pavillon d'entrée reste le seul élément du XVIIe siècle. Le logis principal a été profondément modifié au XVIIIe siècle, façade occidentale au XIXe siècle, façade orientale de 1859, de même que l'orangerie dont un bâtiment Est du XVIIIe siècle et l'autre du XIXe siècle. Le château de Gevingey appartint successivement à la famille Droz des Villars, qui détient encore le petit château de Chilly le Vignoble, puis à René de Marion de Glatigny qui l'a vendu à la banque CIC en 1943, date du décès de sa femme, née Richard. La transformation de l'édifice en colonie de vacances vers 1946, l'a fortement transformé, la grange avec ses parties anciennes du XVIIe siècle, est devenue infirmerie et logement de gardien, écurie et battoir remaniés (un bâtiment a été bâti en 1953 contre le battoir) et de nombreux rajouts au logis.














St Laurent-la-Roche

Etienne II, comte vassal de Bourgogne, fit bâtir un château formidable sur le sommet de la roche. Bientôt de nombreux habitants se groupèrent sous la protection de la nouvelle forteresse, et formèrent un bourg qui fut clos de murailles.

Etienne de Dizier avait épousé, à Louhans, en 1319, Huguette de Sainte-Croix, célèbre par sa beauté. Huguette habita le château de Saint-Laurent avec son époux. Celui-ci très dépensier, finit par engloutir sa fortune, et quoique beau cavalier, devint bientôt tout à fait odieux à son épouse. 
Un penchant incestueux qu’elle avait pour son beau-frère Guillaume, châtelain d’Alièze, la conduisit à l’assassinat. 
Une nuit de février 1328 fut choisie pour enlever Etienne de son château. On l'enferma dans une salle basse, mais on n'osa encore le tuer. 
Cependant, à force d'or et de caresses, Huguette décida un paysan à tuer son mari. Etienne fut étranglé, et son cadavre jeté dans une profonde cavité, au sein des bois, entre Alièze et Présilly, où il fut retrouvé deux ans après par un oiseleur. 
Huguette épousa ensuite Philippe de Vienne, sire de Pymont, l’un des plus brillants seigneurs de Bourgogne.

Ceci est la version d'historiens du 19e siècle. En réalité on sait que très peu sur le physique et sur les pensées de dame Huguette. Quant au "penchant incestueux" envers son demi-frère, rien n'est prouvé. Il est plus probable que, étant le cadet, Guillaume aura eu l'idée de tuer son frère pour devenir le seigneur et hériter des richesses.


Pour en savoir plus : Site Web de St Laurent-la-Roche





☞ La "petite histoire " de la madone du village.





☞ L'Eglise de St Laurent-la-Roche















dimanche 17 avril 2016

21 avril 2016 : Nolay - Le Bout du Monde

Distance : 18,5 km - Dénivelé : 550 m




L'indice IBP d'effort est de 68, (suivant l'échelle de la FFRP) un score compris entre 51 et 75 correspond au niveau 3 qualifié de "PEU DIFFICILE". La randonnée pédestre nécessite un certain engagement physique qui reste toutefois mesuré. Ce niveau correspond à des randonnées pédestres modérées.

En cliquant sur “Trace et Fichier .gpx” vous accédez à la rando via le site “Visugpx”.
Le fichier “.gpx” est téléchargeable depuis ce site.

Trace et fichier GPX



Nolay : Un patrimoine médiéval

Nolay fût construit sur l'emplacement d'un site gallo-romain. Le bourg est cité pour la 1ère fois en 885. Après les invasions barbares, la ville s'était dotée d'un château, situé à l'emplacement de l'actuelle place Carnot et qui au XVème, abrite les Ducs d'Aumont. Il n'en reste pratiquement rien aujourd'hui, les derniers maigres morceaux de tours et de remparts se cachant dans des propriétés privées.
Selon la légende, Nolay devrait son nom aux noyers. Ces arbres très nombreux autrefois, donnaient une huile de noix de qualité grâce aux nombreux moulins installés sur la rivière la Cozanne. La rue des huiliers garde la mémoire de cette époque des artisans, comme les rues des tanneries et des cloutiers.

Nolay - Chapelle Saint Pierre

Chapelle du XVIème siècle de style gothique ornée d’un clocher à bulbe, témoignage d’une ancienne léproserie. Au Moyen Age, Nolay et ses environs comptaient 15 chapelles, 2 ont résisté au temps : la Chapelle Saint Pierre, la Chapelle Saint Philippe ou Chapelle Saint Jacques.




CORMOT

L’époque la plus lointaine où l’on trouve mentionné le nom de Cormot appelé alors « Cormoult » se situe vers l’an 1200. La tour d’un couvent (XIIIème  siècle) qui abritait des lépreux est toujours visible.

Une statue de Saint-Dominique qui appartenait au couvent se dresse à l’entrée du village peu avant la tour.

L’origine de la chapelle Saint-Antoine est fort incertaine. Pour certains, sa construction daterait du XIVème siècle, pour d’autres elle serait plus récente. Construite en avancée sur la route, l’édifice gênait la circulation des voitures et, en 1937, par délibération du conseil municipal, elle fut démolie et reconstruite pierre par pierre quelques mètres plus loin.



















Le Bout du Monde

Une reculée est creusée petit à petit par les eaux d'infiltrations dans un plateau calcaire. L'eau en pénétrant dans le massif calcaire, le ronge jusqu'à faire s'écrouler des pans entiers de la bordure du plateau. La zone d'effondrement prend la forme d'un cirque en recul par rapport au front du plateau. Le cirque du Bout du Monde a été creusé par les eaux de la Cozanne dans le calcaire du bajocien. Ce calcaire a été formé il y a 170 millions d'années par les squelettes d'animaux marins nommées des crinoïdes. Il va de soit que la Cozanne a mis quelques millions d'années pour creuser le cirque actuel.

La cascade de la Cozanne est située au lieu dit "Cul de Menevault" sur la droite du cirque. La Cozanne ne parcourt que quelques centaines de mètres depuis sa source située en amont sur les marnes et calcaires argileux du plateau avant de chuter dans le Bout du Monde.

Sur le côté gauche du cirque est située la grotte de la Tournée, une belle résurgence sortant d'une galerie de 50 m dans la falaise.

La faune du cirque du Bout du Monde est typiquement montagnarde. On peut y voir depuis quelque temps des faucons pèlerins et des martinets au ventre blanc. Ceux-ci ne se rencontrent, en Bourgogne, qu'à cet endroit.
















Chaplelle St Jacques, St Philippe

Chapelle construite vers 1740 à proximité d'une ancienne chapelle détruite à la même époque ; construction du campanile et réfection de la façade en 1845, date portée ; actuellement désaffectée




Nolay - Les Halles

Au cœur de la cité, superbe édifice du XIVème. Une robuste charpente en chêne et châtaigner,dont les piliers reposent sur des blocs de pierre, supporte une magnifique toiture en laves (ou lauzes bourguignonnes, roche calcaire stratifiée durcissant au soleil, courante dans la région,dont le poids atteint 400 à 600 kg au m2. 
La production de l'industrie locale et des vignobles s'y échangeait contre grains, peaux et bétail du Morvan ou de l'Auxois. Les Halles proposaient 2 marchés par semaine et 4 grandes foires chaque année. 
Aujourd'hui encore, s'organisent d'importantes foires: foire à la brocante et aux antiquités, marchés des bouquineurs, fêtes historiques, fêtes du vin...



Nolay - Eglise Saint Martin

Sur les fondations d'une église romane, l'église Saint-Martin a été construite au XVème siècle, le clocher d'une hauteur de 38 mètres soutient deux Jacquemarts, Jacquot et Jacquotte.
L'église s'est effondrée en 1641 et fut reconstruite vers 1643 d'après les plans de l'architecte Caristie.
L'église est bâtie sur la place des halles et près des maisons à pans de bois.